• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

La réglementation dans le 31

Télécharger notre Guide 2022

Concours photo 2021 !

Q

Appli Mobile 31

Téléchargez notre application Mobile

G

Facebook

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

P

YouTube

Toutes les vidéos de notre chaîne

Appats carnassiers

appatsAmis pêcheurs

Pêcher durant la période de fermeture du Brochet

* Conformément au code de l'environnement, en 2ème catégorie piscicole, pendant la période d'interdiction spécifique de la pêche du brochet, tout modes de pêche destinés à capturer des carnassiers (brochet, sandre, black-bass et perche) de manière non accidentelle sont interdits. Cela comprend la pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, à la cuillère, au leurres et au worm (à l'exception de la mouche noyée, sèche ou nymphe).

* La pêche aux appâts naturels: ver, lamelle de calamar ou tripe reste autorisée toute l'année que ce soit sur un montage drop-shot, fireball, verticale ou manié (à condition qu'il n'y ait pas de signal œil).

* La pêche en embarcation (bateau / float-tube) SUR LES LACS est interdite durant la période de fermeture du brochet mais reste autorisée toute l'année sur les rivières Ariège, Tarn et en Garonne (y compris sur les retenues de Boussens, Cazères et Manciès).

* Durant la période de fermeture de la pêche des carnassiers (du 31/01/2022 au 29/04/2022), tout poisson carnassier (brochet, sandre, black-bass ou perche) capturé doit être immédiatement remis à l'eau.

Nous tenons à remercier Johana Larrousse Graphiste Webdesigner pour la réalisation de ce visuel mit à la disposition des pêcheurs.

Rendez-vous le 30 avril 2022 (dernier samedi d'avril) pour l'ouverture de la pêche des carnassiers.

Gardez la pêche

Suite au courrier envoyé par la FNPF au ministère le 30 juin dernier, la ministre en charge de l’Écologie a décidé de ne pas interdire totalement les tirs de régulation du cormoran sur les eaux libres.

Cependant, elle fixe un cadre assez restrictif consistant à demander aux préfectures de produire une étude solide mettant en perspective l’impact du cormoran sur les espèces sensibles et protégées.

Il reviendrait ensuite au ministère la possibilité de prendre un arrêté autorisant le tir pour le ou les départements considérés.

Cette solution est loin d’être satisfaisante et constitue un recul pour la préservation de notre patrimoine piscicole.

C’est la raison pour laquelle la FNPF a d’ores et déjà informé la ministre du caractère inacceptable de ce dispositif.

La FNPF est déterminée à préserver toutes les espèces piscicoles de ce prédateur, y compris en saisissant les tribunaux.

Jusqu'au 15 août 2022, vous pouvez donner votre avis sur le projet d’arrêté ministériel en déposant un commentaire sur le site de la consultation publique : https://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/projet-d-arrete-fixant-les-plafonds-departementaux-a2693.html?fbclid=IwAR1DljDlSC2S4J9TmQw3M5iuUEJRBwBzkn_JysoZ-9BBnYLunYL9RXB6UUs

Gardez la pêche…